menu

ÉCHOBAT, réseau d’écoconstruction solidaire

ÉCHOBAT accompagne les professionnels de la construction sur les territoires et encourage la
coopération autour de valeurs écologiques, sociales et solidaires.

43 vote(s) obtenu(s)
  • Nombre de jours restant 10 jours
  • Catégorie Social
  • Classement 4ème/5 projets
  • Localisation La Châtre, Indre, Région Centre-Val de Loire
  • Besoin de financement 10000€
    Projet faisant l’objet d’un business plan avec objectif de rentabilité
  • Structure porteuse du projet Association

Attribuez un nombre de votes de 1 à 10

Nous avons créé notre association ÉCHOBAT en 2010 en Pays de la Loire en nous donnant pour mission la promotion et le développement de l’écoconstruction solidaire à l’échelle des territoires. Aujourd’hui, nous sommes structurés sous forme de réseau où sont rassemblés artisans, fournisseurs, architectes, bureaux d’études, structures d’insertion par l’activité économique et centres de formation.

Notre projet d’écoconstruction solidaire s’inscrit dans une démarche de développement durable où nous lions :

  1. Développement local : Les membres de notre réseau, principalement des TPE, s’organisent localement afin de faciliter les liens entre les différents acteurs d’un même territoire et construire un partenariat pérenne. Chaque groupe local inclut des corps de métiers complémentaires afin de proposer une offre globale cohérente et de qualité aux particuliers, entreprises et collectivités locales.
  2. Écologie : Notre réseau et nos membres prônent l’utilisation de matériaux biosourcés (bois, liège, chanvre, laine de mouton, etc.) et géosourcés (terre crue, paille, argile, etc.). Ces matériaux sont utilisés dans la construction et la rénovation énergétique, pour des bâtiments performants et sains préservant la santé de ceux qui y travaillent et y vivent.
  3. Utilité sociale : Nous encourageons les coopérations entre le monde de l’entreprise, de la formation et celui de l’insertion par l’activité économique afin de faciliter les parcours d’insertion professionnelle des personnes éloignées de l’emploi.

Au démarrage, nous avons fait appel aux financements publics pour développer notre projet en Pays de la Loire. Notre capacité d’autofinancement n’a cessé de progresser au cours des premières années ;  cela a toujours été un objectif affiché pour nos adhérents afin d’assurer la pérennité de l’association. Fin 2017, l’objectif est atteint : nous sommes devenus autonome financièrement sur les Pays de la Loire et comptons aujourd’hui 106 adhérents dans la région.

Nous étions motivés et encouragés dans notre approche et nous avons donc souhaité dupliquer la démarche au-delà des Pays de la Loire. Des professionnels en Bretagne nous ont sollicités et, l’inertie ne faisant pas partie de notre ADN, nous avons commencé à structurer le réseau localement sur ce territoire. Cela fait maintenant un an et 48 adhérents nous ont déjà rejoints.

En Centre-Val de Loire, le territoire rural du Parc Naturel de la Brenne situé dans le département de l’Indre a souhaité initier un mouvement similaire. Après plusieurs mois de mobilisation, un premier groupe local a émergé et 15 adhérents l’ont rejoint.

Notre projet

Nous avons entamé une bonne dynamique avec nos adhérents en Brenne, mais le réseau sur place a besoin de se renforcer pour durer dans le temps. Nous espérons que les pouvoirs publics pourront ultérieurement nous accompagner sur l’ensemble du territoire régional, mais dans un premier temps nous avons besoin d’un véritable coup de pouce pour conforter le réseau dans le département.

Même si ce territoire connaît une activité moins forte et fait face à un problème de désertification rurale, les opportunités pour l’écoconstruction sont nombreuses. Ainsi, d’autres professionnels s’intéressent à la démarche et nous sollicitent dans des territoires voisins, notamment dans la vallée de la Creuse, et permettraient au réseau de s’étendre sur ces territoires ruraux.

Nos adhérents sur place sont en première ligne pour faire vivre leur projet localement et nous souhaitons les accompagner pour leur faire prendre de l’ampleur. Pour passer à l’étape supérieure et étendre la démarche en vallée de la Creuse, nous faisons appel à vous et au financement participatif :

Jusqu’à 2 000 €

Nous consoliderons l’animation du réseau sur place avec, par exemple, la coordination et le pilotage de réunions avec des donneurs d’ordre, la visite de chantiers d’écoconstruction et l’organisation de conférences.

Jusqu’à 5 000 €

Nous gérerons l’animation du réseau dans le département et créerons les outils de communication qui permettront de faire connaître le réseau (création et impression de plaquettes commerciales, affiches et prospectus, diffusions sur le site internet).

Jusqu’à 10 000 €

Outre l’animation et les outils de communication, nous lancerons de nouvelles mobilisations de professionnels sur les territoires voisins et assurons la présence du réseau sur les salons de la région (création d’un stand et des équipements réutilisables sur plusieurs événements avec l’ensemble des structures, bâches et panneaux, une matériauthèque, etc.). Les salons permettent à nos adhérents d’atteindre un plus grand nombre de personnes et d’identifier des chantiers d’écoconstruction. À titre d’exemple nos adhérents sur le territoire de l’Anjou ont obtenu une cinquantaine de prises de contact pour des projets de construction ou de rénovation lors du dernier Salon de l’Habitat en septembre.

Soutenez tous ces professionnels du bâtiment qui s’investissent pour l’avenir durable de leur territoire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité du projet

Pas encore d'actu relative à ce projet

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant un suivi statistique et anonyme des visites.
Pour en savoir plus, veuillez consulter notre Politique de confidentialité